30 juin 2009

"Son corps loqueteux et difforme..."

MaupassantL'élève au premier rang relève la tête, me regarde et souritSur son brouillon il esquisse un gros barbuSon voisin, lui, représente un visage triste, dont il finit par noircir le regardChristophe c'est les yeux blancs, toi ce sont les yeux noirs, me disait JM un soir                                
Posté par fhgalland à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2009

Que peuvent ils bien se dire ?

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Deux grands garçons au regard de feu s'en vont se promener, laissant femme et enfants à la piscine. Lors de cette promenade silencieuse, le premier sent une main par mégarde effleurer la sienne. Il ne réagit pas et le second n'insiste pas. Probablement les deux attendaient une suite sans histoire. L'un a peur des serpents et l'autre des araignées. Il eut été difficile de s'allonger sur la rocaille.
Posté par fhgalland à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2009

alors ?

Posté par fhgalland à 00:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2009

Protection

Posté par fhgalland à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]