Hanter les lieux est un beau projet, finalement :

 Cyprien Gaillard, une exposition installation de polaroïds au Musée d'art moderne.

 

Il semblerait qu'il ait passé ces derniers temps à voyager un peu partout,  l'image du traces du bâti en fil conducteur révèlant le passage des gens.

Si les liens semblent parfois un peu trop aisés, nous nous retrouvons rapidement captivés, comme prisonniers  de cette relation.

Si Cette relation abstraction nous éloigne à jamais des personnes qu'elle convoque, elle nous inflige un drôle de voyage afin de  retrouver la provenance des images et pourquoi cette mélancolie.