22 août 2013

An adventure,

Le sourire de la veille puis l'étang vers lequel un dessin s'envole, une femme en bleu, la même une deuxième fois alors qu'elle a quitté les lieux depuis vingt minutes, une adolescente enfin assise à côté d'un sphynx du Belvédère. de nouveaux points de chute m'apparaissent tout aussi mystérieux entre la ferme de Jussieu et le hameau. Mon récit m'apparaît être le miroir déformé de René Leys, achevé sur le retour : A la fois narrateur et héros, je suis rentré dans le palais du dedans vidé de ses habitants. Je convoque une aventure... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 23:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 août 2013

An adventure,

Alors que je tâche de calculer les rapports de proportions entre son genou et sa tête, il se retourne vers son angle mort et je lis en ses yeux une fraction de seconde de peur interminable. Passé l'après midi à la même place à apprendre à accepter des situations identiques. Un arc-en-ciel  souriait au dessus de l'étang.
Posté par fhgalland à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2013

An adventure,

Chèvres et hameau. "Ne leur dis pas tout", me dit Valérie sur la banquette opposée. Mais leur dire quoi ...
Posté par fhgalland à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2013

L'été raccourcit,

... Mes pas s'accélèrent, signe que les vacances s'amenuisent.... -Est-ce que je t'ai manqué ? -Ca va, j'ai plutôt l'impression que c'est moi qui me suis manqué cet été. Il se rabougrit comme peau de chagrin et j'en culpabiliserais presque... Presque.
Posté par fhgalland à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2013

An adventure,

J'arrive trop tard comme souvent d'ailleurs. Me cantonne à la terrasse du salon de thé à tâcher de représenter des gens qui partent les uns après les autres.
Posté par fhgalland à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2013

An adventure,

La porte de gauche sur les jardins est fermée, celle de droite est payante. Un flot de visiteurs en sens inverse me refoule de toute manière vers la cour. Il ne me reste que vingt minutes me dit-on pour atteindre le domaine de la Reine, je capitule et m'engouffre dans le circuit des grands appartements qui semblent déserts mais que je n'ai rarement vu aussi denses. L'air y est irresponsable et les gardiens suffoquants hâtent la fermeture. Je me résouds à ne pas insister et bifurque sur le retour vers les cloches tintantes de Notre... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 22:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2013

An adventure,

Quelle tristesse en rentrant. Rien ne s'était passé pourtant entre le rocher et le Belvédère sinon l'idée que... Il y a du changement derrière ton écran... Elle est grande, elle porte une djellabah, je lui demande une cigarette. Avec plaisir... Son élégance impressionne. Je pensais à cette amie que je n'avais pas revue depuis vingt ans... plus de vingt ans, avant et puis à nouveau en passant devant la gare de Porchefontaine. I love you so cold, le quatorze février.
Posté par fhgalland à 22:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2013

An adventure,

L'homme en uniforme rouge et bleu m'observe dans les feuillages. Au moment où je me retourne vers mon angle mort, l'image s'évanouit comme dans un film, manquant de produire sur moi le même effet. Mais pourquoi les illusions m'observent donc t-elles ? Je termine un récit qui se passe dans l'Afrique des forêts des années 1950 : trois français cherchent à percer les secrets des rites initiatiques locaux. Aidés de féticheurs acquis à leur cause, ils vont de village en forêt, de sacrifice en enterrement afin de filmer et d'enregistrer ce... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 22:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2013

An adventure,

Ca ressemble à l'automne face au Temple de l'Amour.   -I want to be your friend -But you are my friend.   Sa grande soeur à qui j'ai prêté mes pinceaux me pond un paysage identique à ceux des occidentaux. Vers une internationale aquarelliste..   Thank you.
Posté par fhgalland à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2013

An adventure,

Dans l'amphithéatre vert, je ressasse de perfides obsessions qui déchantent la méchante Médée et le vilain Jason, payés tous deux à pas grand chose, les brutes :  de l'existence comme une tragédie cuir mouillé où J'accomplis seul et digne mon psychodrame de Tantale. Alors que je me mets à douter de ces fantômes inventés, de cette faille qui n'a jamais eu lieu, que je vis tous les jours en mon for intérieur de toute manière alors qu'importe, les résultats me déçoivent tout à coup et.... Je mérite mieux. -Le sunday est gratuit... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 22:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]