Rue Clerc

 

-Il lui est arrivé un accident de travail et je doute que c'est en glissant d'un plongeoir.

-Qu'est ce qui te fait dire cela ?

-Mes idées galopent et mon instinct est au taquet : ça a salement merdé pour lui ce week end.

 

Café Beaubourg

 

-Pourquoi le A4 me demande Adrian ? J'hésite, cherche des yeux des directions invisibles, puis me concentre en espérant qu'il oubliera sa question. En vain.

A Mada comme dans d'autres endroits du Monde ceci dit, tu composes avec les moyens du bord, c'est à dire avec une véritable économie du geste, des moyens, des signes etcetera... Ici, je n'ai qu'à tendre le bras pour cueillir mon papier sur l'arbre à feuilles du Monoprix de l'avenue de Flandres.

-Et l'aquarelle alors ? Je discutais avec Franck, lorsqu'il m'a dit : "j'ai quelque chose pour toi". Deux jours plus tard, il a extirpé du coffre de sa voiture un sac entier de gouaches aquarelles des années 1950. Elles n'étaient pas de la meilleure qualité, loin de là. Donc, pour laisser croire que je les avaient payées cher, j'ai travaillé par juxtapositions et par transparences... J'ai peint des désirs de corps et à ce moment, Stéphanie m'a dit : "Francois, je ne comprends pas : ces couples roses, ce n'est pas toi".

... Probablement un accident.

 

Gilles est passé à la maison pour un échange d'oeuvres. Il a sélectionné une vingtaine de formats, puis les a retirées une par une. J'ai posé les refusées sur le haut de la pile.  je les ai amenées au Kaffee Bar et ça fonctionnait bien, pour reprendre une terminologie désuète.

 

Kaffee Bar

 

-On l'appelle comment cette exposition ? Pas Carrot cake, quand même .... Jo a regardé la carte. Le premier mot du menu était Green juice. 

 

 Kitsune café

 

Quelque semaines plus tôt, Karim et moi étions attablés à une terrasse du Palais Royal :

-Francois, que puis-je faire pour toi ?

-Mais tu fais déjà tellement, tu montres mes oeuvres, tu n'arrêtes pas....

-Pas sur le plan artistique, d'un point de vue humain.

-Tu veux dire, pour éviter la répétition ? Le haut, le bas, plonger dans la boue, remonter dans la lumière .... ?... La noyade.

-Oui.

-Rien... Je ne parviens pas à éviter la répétition de l'accident (J'ai baissé les yeux). Quand pars-tu à Pékin ?

 

 Rue de l'Ourcq

 

 "... Tu dois faire comme Madonna, tu comprends ? Tu dois joueeeer de la provocation et là..... Le monde sera à toi !"

 Il parle fort, on est déchirés, on se marre et il se ressert une bière dans le frigo.

Par accident.