24 octobre 2009

Puisque c'est l'hiver

  Des visages sont peints à l'huile sur du papier dont le format mesure 50x65cm, puis sont agrafés sur les arbres de l'Arboretum de Reims ; il y en a une quinzaine. Leur texture est grasse, la touche rapide et l'on ne distingue pas totalement leurs traits. Les masses se confondent, si bien que l'on ne sait pas si c'est l'huile, qui a coulé, ou bien... Comme s'ils venaient de subir une agression ; des visages tabassés. Tabassés comme le fut François C, dont le corps fut trouvé flottant à la surface d'un étang à  50... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 03:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2009

  "Il faut pomper : pompez, madame, jusqu'à ce que vous ne puissiez plus !" Grande Halle de la villette, salon "Vivez nature", stand "foody food" (Merci à S.Lambeaux)  
Posté par fhgalland à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 octobre 2009

Les vitrines sont noires, tout comme les 4x4 aux vitres teintées

...Plouf, plouf, expo Soulages, avec la poupée, grippée pas grimmée. Le vieux est là : immense, beau, élégant (forcément, Soulages, il allait pas porter une chemise hawaïenne, t'es conne), il nous surplombe tous de la magnificence de ses 90 ans. Nuées de photographes nains et amateurs autour de lui : eh, ho ! A quoi bon montrer des œuvres, c'est le survivant des 30 glorieuses qu'il fallait exposer : seul, en noir dans une pièce de la même couleur, l'intranoir in real life. Lui, se fout du miroir aux alouettes, le vieux ; il... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 19:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 octobre 2009

Posté par fhgalland à 13:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2009

Posté par fhgalland à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2009

Nuit blanche

Posté par fhgalland à 23:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 octobre 2009

The husband

and the mother too
Posté par fhgalland à 11:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 octobre 2009

Posté par fhgalland à 01:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2009

Un paysage de rizières avec des roseaux et de l'eau

L'origine du monstre ... Souvenir du Barberini, of course
Posté par fhgalland à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2009

Resoudre des conflits

... Dont celui de l'interdiction du regard.   Certains sont plus tourmentés par une touche de lavis, un trait de lavis, une forme peinte, que par le bombardement de Hambourg. Quel monde ! Mais le calme est plus vaste que la tempête.   Julius Bissier, Journal   Bien qu'il parle d'objets, il n'empêche : tendre vers le zen mais ne pas redouter l'explosion. Recoudre le regard.
Posté par fhgalland à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :