23 août 2009

Richelieu, premier étage, charles Quint, salle 24, vitrine 10

  Plusieurs thématiques, cet été, dont celle amenée par la commande de Gilles pour la revue Monstre. Il ne m'en fallait pas plus pour laisser à l'effroi, la possibilité de surgir : pas de belle surface sans une effrayante profondeur, disait Brigitte Bardot.Richelieu, premier étage, Charles Quint, salle 24, vitrine 10, je dessine donc la belle surface d'un barbu muscle sec ; son pseudo est Mars, il est dieu de la guerre. Téléphoner Bourette... Acheter planche à clous.
Posté par fhgalland à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2009

Posté par fhgalland à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2009

Un couple moderne

Posté par fhgalland à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2009

Un peu de Haydn

 
Posté par fhgalland à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2009

Et in Arkozia ego,

                                                                L'actionnaire du Bonheur étant en vacances,Après quelques fillettes, deux fessus pompiers et quelques poulets moins racés ferment la baraque.Avec Gilles et Patrick, montés sur grands chevaux puis sur roues,nous cherchons un point de chute, mais pas trop bas : exit le Bunker, donc... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2009

                               
Posté par fhgalland à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2009

Sahbi ?

Posté par fhgalland à 00:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2009

Il faut

Il faut dormir dans lit blancje suis fatiguée, la vie, c'est compliquéje suis descendu à Pantin ; putain.
Posté par fhgalland à 00:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2009

Encore Carlos

-Tu n'en as pas marre ? -Non
Posté par fhgalland à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2009

Obstruction

  Albertine passe, les panthères trépassent Lorsqu'un clic suffit à lutter contre la sclérose en plaques, alors forcément, un sitting d'une heure trente prend valeur d'évènement historique. Parce qu'il repose sur un mode d'action similaire reposant sur l'appropriation émotive du symbole, il ne possède aucune utilité, sinon celle de procurer l'illusion d'avoir participé à l'éveil des consciences. C'est un palliatif au militantisme : il  rassure au sujet de sa propre valeur morale lorsque sa valeur réelle, au symbolisme usé... [Lire la suite]
Posté par fhgalland à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]